mardi 11 mai 2010

croisiere sur le Nil


Abou Simbel

temple de KomOmbo
Temple d'Edfou


Du 2 au 16 Avril 2005, nous avons effectué, un très beau voyage en Egypte, Une semaine en croisière sur le Nil avec visite des principaux sites historiques Egyptiens, trois jours au bord de la mer Rouge, dans un grand hôtel à Hurghada et quatre jours au Caire.

- Le 2 Avril - Partis de l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle, le 2 vers 15H00, nous sommes arrivés en Egypte à Louxor à 20H00 . Et vers 23H00 nous arrivions au bateau : le « Granada », accueillis par notre guide Ahmed, installation dans une cabine confortable avec une large fenêtre sur le Nil). Ahmed (un garçon très compétent et sympathique) a ensuite tenu une réunion d’information, pour faire le point de la situation, des travaux à l’écluse d’Esna nous obligent à partir à Assouan de suite, nous visiterons Louxor au retour, et le programme sera tenu !

- Le 3 Avril - au petit matin, vers 6 heures, le « Granada » prend son départ, nous remontons le Nil en direction d’Assouan, les berges sont très pittoresques, avec de nombreux temples en ruines, des villages typiques, d'élégants minarets et des cultures verdoyantes, bananiers, cannes à sucre, luzerne ; nous visitons le bateau, les bateaux de croisières egyptiens ont une allure curieuse, ce sont plus des hôtels flottants de forme cubique, que des bateaux de forme classique… trois ou quatre niveaux, surmontés d’un pont supérieur, avec solarium, bar et piscine, grande salle à manger, boutique, personnel empressè, de quoi satisfaire des touristes exigeants !.la journée continue sur le pont supérieur, chaise-longue, soleil, les vues pittoresques succédent à d'autres vues pittoresques, les photographes sont à la tàche ! dans la matinée, Ahmed nous réunit, pour préparer les excursions à venir, notamment celles en option (Abou Simbel, les « sons et lumières » et la vie quotidienne des egyptiens) le tout pour une coquette somme, mais on ne vient pas tous les jours en Egypte ! . Ensuite repos au solarium, le temps est beau et la température est de 27°, le matin on supporte un lainage. Vers 15H nous nous immobilisons devant l’écluse d’ Esna(il faut attendre son tour) nous distrayant avec les nombreux vendeurs qui évoluent en barque autour du "Granada" ! l’Euro est très populaire et nous commençons à regretter d’avoir fait le change en Livres ! une trentaine de bateaux comme nous sont en attente. 16 heures on nous sert le thé et les gateaux sur le pont supérieur. La nuit tombe vers 18H00, nous attendons toujours…

- Le 4 Avril – nous ne passerons l’écluse qu’à 2H00 du matin, la navigation continue de nuit et nous arrivons à Edfou ver 8H30. Nous sommes pris en charge immédiatement, (au milieu d’une foule de calèches enchevêtrées !) par un conducteur Mustaphah et son cheval « Rambo », dommage que la calèche menace de s’écrouler à chaque tour de roues ! nous finissons par traverser la ville et arriver devant le temple d’Horus, où Ahmed, notre guide, donne toute la mesure de sa culture, et nous inonde de renseignements historiques, tous plus intéressants les uns que les autres ! ce que nous avons retenu ? nous ne vous donnerons pas un cours sur l’Egypte ancienne, d’autres sont plus qualifiés pour le faire ! Cependant Edfou est remarquable par son excellent état de conservation, construit à l’ére des Ptolémée (souverains grecs ayant régné sur l'Egypte), et consacré au dieu Horus, c’est aussi le second temple d’Egypte par la taille, l’entrée est gardée par deux superbes statues du dieu Horus, sous la forme d’un faucon, le mur extérieur est orné de bas reliefs représentant Horus et Hathor (mère d’Horus) à remarquer aussi le grand « couloir des libations » avec ses imposantes colonnes. L’ensemble est de toute beauté, malheureusement le retour est gâché par les exigences du conducteur de la calèche, nous n'avons pas retrouvé Mustaphah, sa calèche ayant rendu l'âme ! . On peut comprendre que le niveau de vie, pousse certains à réclamer force « bakchich », mais trop, c’est trop, c’est un problème que nous avons rencontré souvent, et que devra régler l’Egypte, si elle ne veut pas écoeurer les touristes, source de vie pour le pays ! Nous reprenons la navigation vers Assouan, les bords du Nil sont de plus en plus pittoresques, nous sommes maintenant en Nubie, beaucoup de palmiers a bord du Nil, moins de villages, et le désert tout proche avec ses dunes. Nous débarquons à la nuit, pour visiter le temple de Kom Ombo, absolument superbe, avec ses enormes colonnes, sous les projecteurs, consacré au dieu crocodile, Sobek, dieu de la fertilité et à Haroéris, le dieu solaire guerrier. Nous poursuivons ensuite notre navigation vers Assouan, tout proche, arrivée à 21H00-

- Le 5 Avril – réveil à 2H00 ( !!) depart 3 heures en bus et en convoi, avec escorte policière, pour Abou Simbel, 300 kms de route dans le désert, arrivée à 7H00 et visite de ce site impressionnant et prodigieux, quand on pense que ce temple a été entièrement démonté et remonté plus haut sur la rive (sous le patronage de l'UNESCO), pour éviter les eaux du barrage d’Assouan. Nous sommes au bord du lac Nasser, retenue de 600kms de long. Le coup d’œil général est extraordinaire, sur les façades de ces deux temples. Statues colossales et à l’intérieur superbes motifs muraux en l’honneur de Ramses II. Le grand temple est dédié aux dieux Amon, Harmakhis, Path et à Ramses II, le petit temple appelé aussi temple d’Hathor est dédié à Nefertari, épouse de Ramses. Visite inoubliable. Retour à Assouan à 12H00 après 300 kms de désert, monotone certes, mais envoutant ! L’après-midi nous visons la ville d’Assouan, magnifiquement située au bord du Nil, dans un cadre de rochers rouges, et de désert de sable très proche. La mosquée avec explications sur les rites musulmans, halte dans un cabaret, pour un spectacle de danses typiques, surtout pratiquées par des hommes, à noter le numéro époustouflant du « derviche tourneur », durant le spectacle, Ahmed en profite pour savourer un narguilé ! (pipe orientale, où la fumée traverse une eau parfumée avant d’arriver dans la bouche). Nous terminons la soirée par un tour dans les souks d’Assouan, particulièrement pittoresques. (Marchandages et palabres sont de rigueur !!).

- Le 6 Avril – lever 6H00 et départ pour Philae, ce temple situé sur une île, a été démonté et remonté sur une autre ile, pour éviter la montée des eaux du Nil, après la construction du barrage. Consacré à Isis, en l’honneur du Nil créateur, très bien conservé, on remarque un impressionnant pavillon de Nectanibo soutenu par 14 colonnes, une superbe cour centrale ornée de magnifiques bas-reliefs (hélas certains ont été détériorés par les premiers chrétiens rejetant la religion du passé) et un très beau pavillon de Trojan. Posé sur l’eau, entouré de rochers rouges, c’est vraiment un site extraordinaire, que l’on considère, à juste titre, comme la « perle de l’Egypte » ….Au retour nous visitons une fabrique de papyrus, très intéressant, on nous explique tout le processus de fabrication, depuis la tige de la plante, jusqu’au papier. Magnifiques réalisations des artistes égyptiens et prétexte à l’achat de très beaux souvenirs. Nous enchaînons avec la visite d’une parfumerie, et là aussi démonstration de mélange d’essences et de fabrication des flacons par un verrier. (achats !!) Nous visitons ensuite le grand barrage d’Assouan, il est tellement colossal et intégré à la nature, qu’il est pratiquement invisible et de plus situé dans une zone militaire stratégique…980 M près d'un kilomètre d’épaisseur à la base, 3 kms 800 de longueur, l’ouvrage est stupéfiant, nous pouvons passer sur la crête, où toute photo est interdite…première rencontre un groupe de Japonais, qui photographient tous azimuts ! au grand désespoir de leur guide ! cet ouvrage a entraîné nombre de discussions et de controverses, tout compte fait c’est un bienfait pour l’Egypte qui en tire la plus grand partie de son énergie, et a accru considérablement ses surfaces cultivables et leur irrigation. Au retour visite d’une carrière, avec un obélisque inachevé, resté à l’état d’ébauche, plus de 40 m de long et plus de 1200 tonnes ! Dans l’après midi nous sommes conviés à une sortie en felouque sur le Nil, très agréable expérience, au milieu des dizaines de voiliers, se croisant dans tous les sens, en évitant de justesse, les monstres flottants, que sont les bateaux de croisière. Nous longeons la très belle île Éléphantine, et nous apercevons sur la rive gauche du Nil, le mausolée de l’Aga Khan, construit à la limite du désert.. Le Nil à Assouan est vraiment un spectacle inoubliable ! A la nuit nous retournons à Philae, pour assister au spectacle « son et lumière », magnifique dans ce cadre somptueux, texte un peu lyrique, dit par Suzanne Flon et Jean Topart notamment, jeux de lumières grandioses, une soirée qui restera dans nos souvenirs… retour sur le bateau, pour un dîner égyptien, avec plein de spécialités locales, fort agréables, les participants se sont travestis en égyptiens, et la soirée costumée , avec beaucoup de recherche de la part des voyageurs, fut un franc succès.







2 commentaires:

Elisa a dit…

Cou cou!
Egypte, c´est le rêve
Amitiés et passe une belle journée :)
Elisa, Argentine

chantal74 a dit…

Je vous suis avec un grand plaisir.. c'est si beau..
millions de bisous
chatoune

Archives du blog

Membres